Le keffieh : que savoir de cette coiffe ?

Le keffieh est une coiffe d’origine arabe (Jordanie, Palestine, Irak, etc.). Au départ, le keffieh était utilisé par les paysans et les marchands pour se protéger le visage contre le soleil, le vent et les tempêtes de sable. C’est une coiffe qui a joué un grand rôle dans la révolte arabe. Mais, ce n'est qu'en 1960 que le keffieh a gagné en popularité grâce au leader de l’OLP, Yasser Arafat.

Le keffieh comme symbole d’insoumission

Il existe différents motifs et couleurs de keffieh. Pour en savoir plus, allez voir le site. Dans la révolution arabe, le keffieh permettait aux révolutionnaires palestiniens de cacher leur visage et ne pas être reconnus. Malheureusement, les militants sont vite reconnus par leur coiffe et sont arrêtés. Ainsi pour semer la confusion, toute la population, citadins et paysans, commencèrent à porter le keffieh. Le keffieh était le symbole d’insoumission et de résistance palestinienne. La popularité de cette coiffe s’est accrue en 1960 grâce au politicien palestinien Yasser Arafat. Ce dernier l’avait adopté, notamment celle à carreaux blanc-noir. Il le nouait sur la tête ou le mettait dans le décolleté de son treillis.

Le keffieh comme accessoire de mode

Après son adoption par de grandes figures de la révolution arabe, le keffieh est devenu un accessoire de mode. Nombreux sont les créateurs de mode qui le font apparaître dans leurs collections et défilés. On retrouve le keffieh sous toutes couleurs (bleu, jaune, vert…) et en différents designs. C’est ainsi qu’il est présent dans pratiquement toutes les gardes robes. Accessoire de mode indémodable et incontournable, le keffieh est porté de façon enroulée et lâche autour du cou avec une pointe tombant vers le bas. Cette façon de porter le keffieh confère un air décontracté dans un style bohème ou rock, voire ‘’rebelle’’. Il peut également être porté comme un foulard ou un ruban classique dans les cheveux.